Maître du Jeu , Jeunesse Titan +, Québec-Amérique, février 2004

« Le récit devient vite captivant en ce qu'il propose des issues, aussi valable qu'inattendues, à la difficulté d'être. (...)Un solide roman qui rafraîchit la perception de la difficulté d'être adolescent et qui propose des pistes de solutions originales. »

Michel-E. Clément, Lurelu

« J'ai lu ici un roman juste et précis comme une sonate de Chopin. Triste et fort avec des notes d'espoir incroyable. Rarement ai-je lu un roman pour adolescents aussi beau et vrai. (...) Je vous le recommande très très fortement.»

Kathleen Wynd, Bibliothèque Père-Ambroise (Centre-Sud)

« Ce texte peut certes paraître à des lieues de ce qu'il est convenu et correct de dire et d'écrire sur le suicide. Et c'est tant mieux. »

Valérie Lessard, Le Droit

« Aline Apostolska aborde la question de façon beaucoup plus introspective et réfléchie. Maître du jeu n'en demeure pas moins un roman poignant, qui porte à réflexion. »

Valérie Lessard, Le Droit

« (...) c'est un livre dans lequel on embarque, on a envie de savoir ce qui va arriver aux personnages, c'est très palpitant (...). »

Chrystine Brouillet, Radio-Canada (Bouquinville - invitée)

« Premier roman jeunesse tout à fait réussi pour Aline Apostolska. Elle ne tombe jamais dans les clichés en parlant du suicide et de l'anorexie. (...) Un excellent roman qui, je l'espère, saura trouver un écho chez les adolescents qui le liront. Puissant. Humain. »

Éric Simard, CKRL - Encrage, Québec

 « Des sujets délicats. Mais doit-on ne pas parler de ces choses-là aux jeunes pour autant ? Nenni ! Il le faut ! Et l'auteure le fait de façon si sensible, touchante. Et intéressante ! (...) Aline Apostolska a une belle plume ! Elle a du métier et cela paraît ! (...) Maître du jeu est son premier roman jeunesse. Et elle a l'habileté de ne pas prendre les jeunes pour des ignares. Elle leur offre un vocabulaire riche et une histoire intense. »

Sabin Desmeules, L'Acadie Nouvelle (Nouveau-Brunswick)

 

Retour à la page précédente